breves articles jeux dernieres tendances annuaires forums annonces coup de coeur
Image-deposee: conseil en image et relooking Image-deposee: conseil en image et relooking Image-deposee: conseil en image et relooking Image-deposee: conseil en image et relooking
Image-deposee: conseil en image et relooking



Navigation

RUBRIQUES:

- Couleurs
- Style
- Interviews
- Nos fiches:
  - Beauté au f..
  - Beauté au m..
  - Séduction
  - Santé
  - Parfum
  - Fait-maison
  - Devel. perso.
  - Voyages
- Savoir-vivre
- ID Emotions

Protheses mammaires


Questions et réponses sur les Implants mammaires par le Dr Laurent Benadiba

Qu'est ce qu'une prothèse mammaire ?

Un implant mammaire est composé d'une enveloppe en élastomère de silicone (silicone solide) habituellement remplie de sérum physiologique (eau et sel) ou de gel de silicone. La forme de l'implant est généralement ronde mais dans certains cas on peut utiliser des implants dits " anatomiques " ayant une forme en goutte d'eau. L'enveloppe de l'implant peut être lisse ou rugueuse (texturée) diminuant dans ce cas le risque de formation de coque autour de l'implant.

Fig.1  : Prothèse ronde pré-remplie de gel de silicone à paroi lisse

Fig.2  : Prothèse ronde pré-remplie de gel de silicone à paroi texturée.

-   Quels sont les bénéfices psychologiques des prothèses mammaires ?

En chirurgie esthétique, l'augmentation de la poitrine par des prothèses apporte souvent aux patientes un sentiment de féminité. Il existe une modification du comportement vestimentaire avec l'utilisation de décolletés remplaçant le port de "cache-poitrine". Quelle que soit l'indication le bénéfice psychologique est toujours présent et il est nécessaire pour l'obtention d'un bon résultat.

En reconstruction du sein après cancer les bénéfices psychologiques sont très importants et ceci est vrai pour toute méthode de reconstruction. C'est pour la patiente la possibilité de se passer de sa prothèse externe, de s'habiller différemment en portant à nouveau des décolletés, de retrouver une image corporelle proche de la normale, d'oublier en partie ce corps mutilé rappelant à chaque fois la maladie cancéreuse.

Suite