breves articles jeux dernieres tendances annuaires forums annonces coup de coeur
Image-deposee: conseil en image et relooking Image-deposee: conseil en image et relooking Image-deposee: conseil en image et relooking Image-deposee: conseil en image et relooking
Image-deposee: conseil en image et relooking



Navigation

RUBRIQUES:

- Couleurs
- Style
- Interviews
- Nos fiches:
  - Beauté au f..
  - Beauté au m..
  - Séduction
  - Santé
  - Parfum
  - Fait-maison
  - Devel. perso.
  - Voyages
- Savoir-vivre
- ID Emotions

Anorexie ... Témoignage de Vittoria ...


Témoignage d'espoir et de guérison de Vittoria sur la souffrance des TCA (anorexie/boulimie)

... et sur son processus de reconstruction grâce à une thérapie

Avez-vous déjà eu une peur qui vous dépasse et qui finit par briser votre vie ?
Avez-vous déjà été aux prises d'une obsession telle que vous croyez perdre la raison ?
Avez-vous déjà ressenti un vide , que rien ne pouvait combler ? Moi, Vittoria, j'ai connu tout cela.

En effet, j'ai passé les plus belles années de ma jeunesse, soit de 12 à 28 ans, à souffrir de Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) (Anorexie et Boulimie). Puis j'ai entrepris une thérapie qui a duré plus de 3 ans pour m'en sortir.
Actuellement, bénévole et face au désarroi grandissant que je peux constater, j'ai décidé de témoigner.

C'est ainsi que je relate ma vie de 12 à 25 ans, période anorexique, où mon existence n' a été que contrôle de mon alimentation et de mon corps. Puis de 25 à 28 ans, période boulimique, durant laquelle je me suis vue entraînée dans le tourbillon infernal de l'obsession de la nourriture avec le cercle vicieux du gavage/purification. Face au chaos total de ma situation, c'est alors que j'ai enfin décidé d'entreprendre une thérapie. Et j'expose pas à pas le processus de reconstruction par lequel je suis passée.

Aujourd'hui je témoigne pour insister sur le fait que l'anorexie avec le refus de s'alimenter et la boulimie avec le besoin irrépressible de manger sont loin de n'être que des caprices ou des moyens d'attirer l'attention.

En effet, moi-même à la suite d'un petit régime, la perte de quelques kilos m'a tant exaltée qu'elle m'a procuré un incroyable sentiment de puissance et de sécurité. Mais très vite, sans m'en rendre compte, je suis tombée dans un terrible engrenage. Mon désir d'être toujours plus fine est devenu insidieusement une folle poursuite contre la graisse.

... Pour finir, m'alimenter est principalement une source d'anxiété. Chaque bouchée ingérée est une bouchée d'angoisse et un supplice, car je ne peux m'empêcher de penser qu'elle deviendra cette graisse terrifiante, qui s'infiltrera sous chaque millimètre de ma peau, épaissira, et me déformera inévitablement.

Je mange très peu et, autant le reconnaître, maintenant, c'est la peur qui me mange. Même si je sais qu'il m'est indispensable de me nourrir, je me sens perpétuellement coupable de le faire. Pour expliquer ma difficulté à me nourrir, chaque calorie est une punition, ou un microbe polluant tout mon être.(p.12)

Suite